MON APPROCHE THÉRAPEUTIQUE

Une approche intégrative de la psychologie clinique

Je pratique la psychologie clinique intégrative qui vise à combiner plusieurs approches pour mieux répondre aux besoins spécifiques de chacun. Là où une méthode est adaptée à un patient, une autre l’est moins. J’enrichis en permanence ma 'boîte à outils' pour qu'elle soit  la plus variée possible, tout en étant cohérente, afin d’offrir un accompagnement individuel qui correspond à chaque patient.

Ma formation initiale

J’ai une formation en psychologie clinique psychanalytique. Je m’appuie donc sur la psychopathologie psychanalytique. Cependant, le cadre en entretien n’est pas celui du patient allongé sur un divan avec la psychanalyste derrière. Nous sommes assis.e l’un.e en face de l’autre. J’ai une posture semi-directive où je pose des questions, donne des suggestions

 

Lors de mon Master je me suis orientée vers la psychologie interculturelle et transculturelle. Concrètement, en plus d'un apprentissage théorique et clinique de la psychologie, j'ai appris que notre vie psychique est influencée par notre culture, à détecter ces éléments culturels et à les prendre en compte dans le suivi avec le patient. J'ai appris quels sont les effets de l'émigration [quitter son pays d'origine pour vivre dans un autre] et l'immigration [entrer dans un pays étranger pour y vivre] sur un individu. J'ai également appris à me décentrer, c'est-à-dire à prendre en compte la réalité de l'autre, qui est différente de la mienne, à la respecter dans toute sa spécificité et sa complexité.

J'ai fais plusieurs stages et bénévolats avec des personnes migrantes [demandeurs d'asile, dubliné.e.s, réfugié.e.s]. Cela m'a permis de mettre en pratique, de concrétiser les connaissances que j'ai acquises, dans plusieurs contextes très variés. Par exemple, en donnant des cours de français à des jeunes réfugiés et demandeurs d'asile, en accompagnant des demandeurs d'asile à l'OFPRA, dans le cadre de mes bénévolats. Mais aussi en faisant des suivis psychologiques avec des personnes sans domicile fixe, dans le cadre de stage professionnel.

 

Une posture humaniste

 

Je m’inscris dans le courant de la psychologie humaniste. En ce sens, l’objectif de la psychothérapie est la compréhension de la problématique amenée par le patient, sa résolution mais également le développement, l’épanouissement personnel. J’ai une vision holistique de l’être humain, c’est-à-dire que je prend en compte le patient dans sa globalité psychique, physique, sociale et énergétique.

Lors de la thérapie, l’accent est mis sur ce qui se passe au présent. Le passé du patient est pris en compte. Celui-ci est amené à en parler s’il en ressent le besoin, mais la thérapie n’est pas centrée là dessus. J’entre en contact et pousse à développer les potentialités créatives du patient. Je prends en compte le contre-transfert, je livre les émotions, pensées, sensations corporelles qui me traversent et les mets en lien avec ce qui se passe chez le patient. Je suis là pour guider le patient en faisant des  propositions interprétatives. Je ne sais pas à sa place et je reconnais en ce sens mes erreurs d’interprétations. Je ne pose pas systématiquement de diagnostic. 

 

C’est dans cette lignée que je me forme à la psychologie positive. C’est une discipline scientifique créée par Martin E.P. Seligman. Sa visée est de contribuer à l’épanouissement des individus et à leur fonctionnement optimal. Le but n’est pas de mettre de côté la souffrance et le pathologique, mais d’aller au delà et de comprendre comment vivre notre vie de la manière qui nous satisfait le plus. 

Je m’inspire de la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) de la 3ème vague, en utilisant des techniques de visualisation, de méditation et de pleine conscience mais également en me formant à la thérapie d'acceptation et d'engagement (ACT).

"La thérapie d'acceptation et d'engagement repose sur le concept selon lequel en acceptant ce que nous ne pouvons pas changer, nous réussissons à dégager les ressources nécessaires pour agir là où cela est possible, afin d'orienter notre vie dans le sens des valeurs qui nous sont chères. L'ACT nous apprend à donner à nos pensées et à nos émotions douloureuses la place qui leur revient car les efforts pour éviter la souffrance inévitablement liée à la condition humaine jouent un rôle de premier plan dans le développement et le maintien d'un large spectre de troubles psychopathologiques. Le but premier de la thérapie n'est pas la réduction des symptômes mais l'augmentation de la flexibilité psychologique afin de favoriser l'engagement dans des actions contribuant à la construction d'une existence riche et pleine de sens."

Dr Philippe Vuille

Je m'inspire aussi d’approches psychocorporelles en proposant un travail avec le corps en utilisant notamment des techniques de relaxation et de respiration

J'ai une écoute bienveillante et emphatique, en respectant les ressentis et les pensées de chaque patient.

Dans mon travail je respecte le code de déontologie des psychologues.

Mon numéro ADELI est le suivant : 319334371

 

J’ai effectué un travail personnel en psychothérapie intégrative et je suis supervisée.

© 2020 by Ilse Chazottes - The holistic journey