• Ilse Chazottes

Le chemin parcourus de tous n'est pas forcément celui qui vous correspond

Mis à jour : 2 nov. 2020



J'étais à Amsterdam il y a quelques mois. J'avais décidé de reprendre ma vie en mains après un retour de voyage difficile.


Après cette année de voyage, je m'étais beaucoup questionnée sur mon avenir, ce que je voulais faire. Le 'plan d'avenir parfait' que j'avais soigneusement pensé avant de rentrer, paraissait l'être de moins en moins. Finalement j'ai décidé de suivre une idée qui me faisait vibrer et je m'y suis tenue. Je suis allée à Amsterdam, ma ville de cœur, et j'ai décidé de m'y installer.


Les premiers jours là bas étaient un peu durs. Je faisais du workaway chez une famille avec qui je ne m'entendais pas très bien, je me sentais seule et face à une montagne. Je devais trouver un travail et un appartement, ce qui est pour le dernier, un véritable parcours du combattant. Le travail n'allait pas être dans ma branche et je me sentais m'éloigner de plus en plus du métier que j'ai toujours voulu exercer.

Un point positif était que j'habitais à 15 mins du bois d'Amsterdam, un endroit de nature magnifique. Un jour où je me débattais avec toutes ces pensées, j'ai décidé de m'en détacher et d'aller me promener en forêt.





Pour y aller il a un chemin direct, très facile d'accès. J'ai décidé de passer d'abord par des petits lacs et de rejoindre ce chemin direct. Après m'être promenée à travers ces petits lacs magiques, j'ai raté la route directe et me suis retrouvée à devoir faire un grand détour à travers des petits canaux entourés d'arbres et fleurs. Je me sentais bien, je respirais de bonheur en cette journée ensoleillée.


Je n'avais donc pas prise la route que la plupart des gens prennent, celle qui est directe, sans trop d'encombre. J'avais pris plus de temps à atteindre mon but, le bois d'Amsterdam, et je m'en étais réjouis car j'avais découvert des coins de natures féeriques.

N'était-ce pas ce qu'il se passait pour ma vie professionnelle ? Je mettais plus de temps à savoir ce que je voulais faire de mon diplôme, à atteindre mon but professionnel, un travail qui me plaît dans ma branche, mais le chemin pour y arriver était beau avec toutes ses imperfections.



"Le chemin le plus court n'est pas toujours le plus intéressant et certainement pas le plus enrichissant."
Florence Servan-Schreiber

Deux semaines après j'avais trouvé un travail et une chambre. Quelques jours plus tard je perdais mon travail et ma chambre à cause de l'épidémie du coronavirus. J'ai choisis de passer le confinement en France, avec des êtres qui me sont chers.


Après avoir été déboussolée par tous ces brusques changements de situations, je me suis rappelée cette promenade à Amsterdam. Je me suis sentie apaisée. Cette épidémie me donnait le temps de me centrer sur ce que je voulais vraiment. J'ai créé 'The holistic journey', commencé à créer du contenu et à me jeter corps et âme dans cette aventure.


Mon chemin n'est pas le plus emprunté, il n'est pas direct, il prends plus de temps et d'énergie mais il est beau, plein de surprises, parfois imprévisible, à mon image.



0 commentaire

© 2020 by Ilse Chazottes - The holistic journey